Cherchez

Dictionnaire

Contenus du site

Multimédia

Textes en patois

Documents

Le copiste? Eumpoèizoun-ó avouì l’entso

Commune: Pollein
Catégorie: Scientifique

Matchì lo cu de la plima can eungn è eun tren d’icrie, l’è pa tan propro… mi se te tcheutche la poueunte moillaye deun l’entso i mercure, te mouèe ! Son eun mouì le capetseun copiste que, deun lo Moayèn Adzo, soun moo eunvéemoù de seutta fasoùn.
Seloùn la retsertse de la Syddansk Universitet, le capetseun copiste eunterroù dedeun lo clloutro de l’iillize sistérsienna de Øm (eun Danemarque) sarian moo fran perqué soun restoù tro pouza a contatte avouì le grouse canquitoù de mercure prézante dedeun l’entso, que l’ie eumpléyà deun lo leur présì travaille d’icriteua : l’entso de coleur rodze.
Le-z-étudiàn no spleucoun que sise-z-ommo l’ayàn cheur la coutima de tchetchì la poueunte di pénel pe lo fie vin-ì bièn a poueunte é rendre l’icriteua pi présiza ; euncó oueu le-z-euncunablo médiéval (le premì livro icrì avouì de caratéro moubilo) dèyon pa itre totchà : pourrian itre danjereu pe la santì, euncó aprì tan de siéclle.
Mi senque l’è que groppe lo mercure a la coleur rodze ? La reponsa l’è lo « cinabre », eun minéral que l’è fi seurtoù de « sulfure de mercure », que l’ie eumpléyà pe la sin-a coleur, eun rodzo vif é bièn tchardjà.

Prèi de : www.focus.it, jeillet 2008

Ecouter le texte

Décharger le texte

Ita

Les copistes ? Empoisonnées avec l’encre

Mordiller son stylo en écrivant n’est pas très hygiénique… mais sucer un pinceau trempé dans de l’encre au mercure est mortel ! Beaucoup de moines copistes, au Moyen Âge, sont morts intoxiqués de cette façon.
D’après une recherche de la Syddansk Universitet danoise, les moines copistes enterrés dans les cloîtres de l’abbaye cistercienne de Øm (Danemark) seraient morts à cause de l’exposition à des quantités de mercure élevées présentes dans une encre qu’ils employaient pour leurs minutieux travaux d’écriture : la couleur rouge. Les chercheurs expliquent : ils avaient certainement l’habitude de sucer la pointe du pinceau pour la rendre plus pointue ; aujourd’hui encore il est interdit de toucher les incunables médiévaux, c'est-à-dire les premiers livres imprimés avec des caractères mobiles : ils pourraient être dangereux pour la santé, même après de nombreux siècles.
Mais quel est le lien entre le mercure et la couleur rouge ? Il s’agit du cinabre, un minéral constitué principalement de sulfure de mercure, qui était autrefois employé pour sa couleur, un rouge vif et très intense.

Tiré de : www.focus.it, juillet 2008

Fra

Les copistes ? Empoisonnées avec l’encre

Mordiller son stylo en écrivant n’est pas très hygiénique… mais sucer un pinceau trempé dans de l’encre au mercure est mortel ! Beaucoup de moines copistes, au Moyen Âge, sont morts intoxiqués de cette façon.
D’après une recherche de la Syddansk Universitet danoise, les moines copistes enterrés dans les cloîtres de l’abbaye cistercienne de Øm (Danemark) seraient morts à cause de l’exposition à des quantités de mercure élevées présentes dans une encre qu’ils employaient pour leurs minutieux travaux d’écriture : la couleur rouge. Les chercheurs expliquent : ils avaient certainement l’habitude de sucer la pointe du pinceau pour la rendre plus pointue ; aujourd’hui encore il est interdit de toucher les incunables médiévaux, c'est-à-dire les premiers livres imprimés avec des caractères mobiles : ils pourraient être dangereux pour la santé, même après de nombreux siècles.
Mais quel est le lien entre le mercure et la couleur rouge ? Il s’agit du cinabre, un minéral constitué principalement de sulfure de mercure, qui était autrefois employé pour sa couleur, un rouge vif et très intense.

Tiré de : www.focus.it, juillet 2008

Ce site permet de vous envoyer les «cookies» (témoins de connexion) tiers. Si vous acceptez l'utilisation des «cookies» cliquez sur OK, si vous souhaitez plus d'informations ou vous voulez refuser votre consentement allez à la page d'information.

Page d'information