Tsertsa

Dichonéo

Contenù di site

Multimédià

Teste eun patoué

Documàn

Li copichte ? Entouéchà entó l’éntcho

Quemeun-a: Ayas
Catégorì: Siantefeucco

Macheyà la piuma en ehcréèn l’ét sur pa tan propre… ma tchetchà un piemet bagnà dén l’éntcho ou mercure l’ét mortel ! Ou Moyén Adjo un moué dè caputchùn copichte i son mort a coza dè tso.
Apres, euna echteuya dè la Syddansk Universtet danéza, li caputchùn copichte entérrà dén li cloitres dè l’abbaye cistercienne dè ?m (Danemark) i sarón mort a coza dè l’ehpozisión a dè grose cantétà dè mercure dévénts l’éntcho què y émpiavon pè li lour délécat travai d’ehcréteura : la coloù rossa.
Tsi què i sè son entéressà dè tsétta retchertcha i no-z-echplécon què tsèi ommo y aón la cohtuma dè tchetchà la ponta dou pénél pè la fa pieu pognèn.
Uncò ou djor d’oûèi sè pou pa totchà li incunables di Moyén Adjo (saréit a dire li premé lévro echtampà entó dè caratère mobile) : i porón ése dandjérous pè la sandà uncò aprés tut tsi siècle.
Ma tsenque l’ét què ou groppa lo mercure a la coloù rossa ? Y an comprés què l’ét lo cinabre, un minéral compozà pè la pieu gran part dè sulfure dè mercure què d’atre co y émpiavon pè a se coloù, un ros vi è bén tchardjà.

www.focus.it, juillet 2008

Détsardjì lo teste

Ita

Les copistes ? Empoisonnées avec l’encre

Mordiller son stylo en écrivant n’est pas très hygiénique… mais sucer un pinceau trempé dans de l’encre au mercure est mortel ! Beaucoup de moines copistes, au Moyen Âge, sont morts intoxiqués de cette façon.
D’après une recherche de la Syddansk Universitet danoise, les moines copistes enterrés dans les cloîtres de l’abbaye cistercienne de Øm (Danemark) seraient morts à cause de l’exposition à des quantités de mercure élevées présentes dans une encre qu’ils employaient pour leurs minutieux travaux d’écriture : la couleur rouge. Les chercheurs expliquent : ils avaient certainement l’habitude de sucer la pointe du pinceau pour la rendre plus pointue ; aujourd’hui encore il est interdit de toucher les incunables médiévaux, c'est-à-dire les premiers livres imprimés avec des caractères mobiles : ils pourraient être dangereux pour la santé, même après de nombreux siècles.
Mais quel est le lien entre le mercure et la couleur rouge ? Il s’agit du cinabre, un minéral constitué principalement de sulfure de mercure, qui était autrefois employé pour sa couleur, un rouge vif et très intense.

Tiré de : www.focus.it, juillet 2008

Fra

Les copistes ? Empoisonnées avec l’encre

Mordiller son stylo en écrivant n’est pas très hygiénique… mais sucer un pinceau trempé dans de l’encre au mercure est mortel ! Beaucoup de moines copistes, au Moyen Âge, sont morts intoxiqués de cette façon.
D’après une recherche de la Syddansk Universitet danoise, les moines copistes enterrés dans les cloîtres de l’abbaye cistercienne de Øm (Danemark) seraient morts à cause de l’exposition à des quantités de mercure élevées présentes dans une encre qu’ils employaient pour leurs minutieux travaux d’écriture : la couleur rouge. Les chercheurs expliquent : ils avaient certainement l’habitude de sucer la pointe du pinceau pour la rendre plus pointue ; aujourd’hui encore il est interdit de toucher les incunables médiévaux, c'est-à-dire les premiers livres imprimés avec des caractères mobiles : ils pourraient être dangereux pour la santé, même après de nombreux siècles.
Mais quel est le lien entre le mercure et la couleur rouge ? Il s’agit du cinabre, un minéral constitué principalement de sulfure de mercure, qui était autrefois employé pour sa couleur, un rouge vif et très intense.

Tiré de : www.focus.it, juillet 2008

Si site permè de vo mandér d'atre «cookies» (témouèn de connéchón). Se vo asétade l'utilizachón di «cookies» cliccade su OK, se vo vouléde pi d'eunformachón ou vo vouléde refezé, alléde a la padze di-z-eunformachón.

Padze d'eunformachón