Cherchez

Dictionnaire

Contenus du site

Multimédia

Textes en patois

Documents

La procession de Cunéy

Situé en amont du vallon de Saint-Barthélemy, sur la commune de Nus, le sanctuaire de Cunéy est le plus haut d’Europe (2.656 m). Entouré de pics, il est l’hôte d’un paysage sauvage de haute montagne.

C’est d’ailleurs à la conformation du territoire qui l’entoure qu’il doit l’origine de son toponyme qui signifierait « au fond de la neige » (ou cu de la nèi)

Le sanctuaire de Cunéy est probablement l’un des plus anciens de la région, bien que son origine soit incertaine. Les premiers documents connus qui attestent l’existence de la chapelle dédiée à Notre-Dame-des Neiges de Cunéy, remontent à 1656.

Le choix de l’emplacement de l’oratoire s’explique par une légende qui fait référence à une statue de la Vierge qui, bien que déplacée dans d’autres endroits, retournait à chaque fois dans les clapiers de Cunéy.

La particularité de ces structures religieuses sont les ex-voto, plaques votives peintes, commandés par des personnes qui, ayant reçu une grâce, en font don au sanctuaire en remerciement. Les plus anciens ex-voto du sanctuaire de Cunéy ont plus de deux siècles. Il s’agit principalement de dons votifs de personnes venues de Nus et des pays limitrophes, mais aussi du Canavais et d’autres localités. Ils ont été restaurés récemment et progressivement réintégrés dans un espace d’exposition aménagé à l’intérieur du sanctuaire.

Le 5 août, à Cunéy comme dans les autres sanctuaires valdôtains consacrés à la Vierge, est célébrée la fête religieuse de la Madone des neiges. La date de la procession a toujours été maintenue quel que soit le jour de la semaine.

Pour atteindre le sanctuaire il n’y a pas de procession homogène des participants : il existe différentes possibilités. Certains choisissent de partir à pied depuis Lignan, d’autres, pour raccourcir le trajet, profitent des chemins vicinaux exceptionnellement ouverts par la commune pour l’occasion. Quatre chemins mènent au sanctuaire. Autrefois, on partait du hameau de Lignan à pied et avec les mulets.

Deux messes sont célébrées dans la matinée : la première vers 8h30 et celle chantée a lieu en plein air vers 10h30. A la fin de celle-ci, commence la procession vers la source à environ 200 m du sanctuaire.

En tête du cortège la croix, suivie des fidèles, du chœur et des paroissiens et pendant le chemin on récite des litanies.

Arrivés à la source, qui symbolise l’origine de toutes les eaux de la petite vallée de Saint-Barthélemy, le curé immerge par trois fois la croix dans le ruisseau (en souvenir des trois jours durant lesquels Jésus-Christ resta dans la tombe avant de ressusciter) pour bénir l’eau afin qu’elle soit toujours féconde.

Après le rite de l’immersion de la croix, c’est le moment du repas servi par les gérants du refuge ou bien que chacun a amené avec soi. Enfin, a lieu la traditionnelle anchère c'est-à-dire la vente aux enchères de divers produits offerts par des personnes, au bénéfice du sanctuaire.

Bien qu’ayant subi quelques modifications, la procession de Cunéy et les rites qui y sont liés se sont maintenus dans le temps grâce à la très forte implication des générations passées et à l’enseignement religieux que ces dernières ont su transmettre à leurs enfants.

En marche vers le Sanctuaire
En marche vers le Sanctuaire
Pour aller au Sanctuaire il y a des passages difficiles : des chaînes pour s’assurer et un sentier très étroit sur
Pour aller au Sanctuaire il y a des passages difficiles : des chaînes pour s’assurer et un sentier très étroit sur
Dans la petite chapelle, le curé célèbre la première Messe du matin
Dans la petite chapelle, le curé célèbre la première Messe du matin
La procession commence et la grande Croix en bois part devant pour guider les fidèles
La procession commence et la grande Croix en bois part devant pour guider les fidèles
La longue procession va vers le ruisseau pour assister à la bénédiction de l’eau
La longue procession va vers le ruisseau pour assister à la bénédiction de l’eau
Les curés habillés en blanc et les fidèles, l’un derrière l’autre, passent près du ruisseau
Les curés habillés en blanc et les fidèles, l’un derrière l’autre, passent près du ruisseau
Le curé trempe la Croix en bois dans l’eau du ruisseau : c’est le moment le plus émouvant
Le curé trempe la Croix en bois dans l’eau du ruisseau : c’est le moment le plus émouvant
Les fidèles puisent l’eau bénie avec leur main et se lavent les yeux pour les préserver des maladies
Les fidèles puisent l’eau bénie avec leur main et se lavent les yeux pour les préserver des maladies
Les gens, vieux, jeunes et enfants, prient avec dévotion
Les gens, vieux, jeunes et enfants, prient avec dévotion
Debout sur l’autel en pierre, un homme met aux enchères toutes sortes de marchandises pour recueillir de l’argent pour la chapelle
Debout sur l’autel en pierre, un homme met aux enchères toutes sortes de marchandises pour recueillir de l’argent pour la chapelle
A la cérémonie participent, avec le curé de la paroisse, bon nombre de curés d’autres paroisses aussi
A la cérémonie participent, avec le curé de la paroisse, bon nombre de curés d’autres paroisses aussi

Plans

Ce site permet de vous envoyer les «cookies» (témoins de connexion) tiers. Si vous acceptez l'utilisation des «cookies» cliquez sur OK, si vous souhaitez plus d'informations ou vous voulez refuser votre consentement allez à la page d'information.

Page d'information