Cherchez

Dictionnaire

Contenus du site

Multimédia

Textes en patois

Documents

La désalpe

À l’alpage, la nature dicte le rythme de la vie. Le changement de ses couleurs, l’air qui devient plus froid, les premières cimes enneigées et les pâturages jaunis annoncent la fin de l’été et le début de l’automne. C’est déjà la fin du mois de septembre, le 29 selon l’ancienne tradition valdôtaine (Saint-Bernard me prend, Saint-Michel me rend) et, comme chaque année c’est la dézarpa. Les troupeaux de bovins rentrent des alpages d’altitude, où ils avaient été conduits vers la fin mai ou les premiers jours de juin, et retournent dans les étables du fond de la vallée.     

Comme tout déménagement, la migration estivale est forcément complexe : la préparation commence au moins une semaine avant le départ. L’étable est nettoyée et rangée, les vaches sont lavées, les queues brossées et les plus belles cloches sont lustrées. Puis, selon le rituel traditionnel, vient l’ « élection » des deux rèine (reines) de l’alpage : la plus combative, celle qui gagne les batailles spontanées, et celle qui a produit le plus de lait. On leur accorde aussi beaucoup d’importance à toutes les deux pendant la dézarpa, tant par leur place en tête du cortège que par leurs ornements. Elles sont décorées de bosquet: un pour la rèina (reine) des cornes, avec des fleurs rouges, et l’autre pour celle du lait, avec des fleurs blanches. A l’occasion de cette fête, les éleveurs suspendent au cou de leurs vaches les plus belles cloches qu’ils possèdent. Le jour choisi pour la descente dans la vallée, amis et parents de l’éleveur accourent pour fournir l’aide nécessaire et participer au défilé.

Après cent jours de dur travail, la descente dans la vallée est pour les arpiàn avant tout une fête. Cela signifie, retrouver sa maison, quelque fois aussi sa famille, les amis et la fierté d’exhiber ses bovins en bonne santé, de retour d’une bonne saison en alpage.

La dézarpa était, autrefois, une coutume attendue par toute la communauté qui assistait, le long des rues du village, au passage des vaches de retour de la montagne. C’était un moment de grande émotion et de joie, cadencé par le concert des cloches. 

De nos jours, dans une grande partie du territoire régional le transport des bovins est désormais motorisé. Cependant, quelques éleveurs irréductibles résistent encore et perpétuent la tradition en parcourant plusieurs kilomètres à pied avec leurs troupeaux.

Les arpiàn réalisent un travail important en contribuant à l’économie et à l’image environnementale et touristique de la Vallée d’Aoste et leur survie est fondamentale.

Depuis 1991, il existe à Valtournenche, dans la vallée du Cervin, une combinaison gagnante entre la sauvegarde et la valorisation de cette tradition et le tourisme. Il s’agit de la dézarpa a Votornentse caractérisée par la traditionnelle descente automnale des alpages des éleveurs avec leurs vaches. Ceux-ci sont les protagonistes indiscutés de cet événement festif, parmi la foule des touristes, des curieux et des Valdôtains qui les acclament aux bords des routes.

La manifestation terminée, les éleveurs rentrent leurs vaches  bien aimées dans les étables de la plaine, car la neige et le gèle ne vont pas tarder. La saison estivale en montagne et tout son vécu ne sont plus qu’un souvenir, mais seulement jusqu’au printemps prochain…

La branche de sapin parée de fleurs rouges en papier et de petits miroirs est prête pour couronner la reine des cornes de l’alpage
La branche de sapin parée de fleurs rouges en papier et de petits miroirs est prête pour couronner la reine des cornes de l’alpage
La vache qui a produit le plus de lait pendant la longue saison estivale à l’alpage aura une couronne de branches de sapin parées de fleurs blanches en papier
La vache qui a produit le plus de lait pendant la longue saison estivale à l’alpage aura une couronne de branches de sapin parées de fleurs blanches en papier
Les vaches sortent de l’étable : elles sont désormais prêtes pour descendre vers la plaine après les longs mois de l’été passés à l’alpage
Les vaches sortent de l’étable : elles sont désormais prêtes pour descendre vers la plaine après les longs mois de l’été passés à l’alpage
Elles sont fouineuses ces vaches ! Elles lorgnent à travers la porte entrouverte pour voir ce qui se passe
Elles sont fouineuses ces vaches ! Elles lorgnent à travers la porte entrouverte pour voir ce qui se passe
On quitte l’alpage pour descendre lentement vers la plaine
On quitte l’alpage pour descendre lentement vers la plaine
La patronne fixe le bouquet au front de la reine des combats
La patronne fixe le bouquet au front de la reine des combats
Un nombreux  public accompagne le défilé des vaches le long de la route descendant vers Valtournenche
Un nombreux public accompagne le défilé des vaches le long de la route descendant vers Valtournenche
Au village, le public est encore plus nombreux et tous applaudissent les vaches qui défilent
Au village, le public est encore plus nombreux et tous applaudissent les vaches qui défilent
Le vaches se rassemblent dans le pré qu’on a aménagé pour les combats
Le vaches se rassemblent dans le pré qu’on a aménagé pour les combats

Plans

Ce site permet de vous envoyer les «cookies» (témoins de connexion) tiers. Si vous acceptez l'utilisation des «cookies» cliquez sur OK, si vous souhaitez plus d'informations ou vous voulez refuser votre consentement allez à la page d'information.

Page d'information