Dé ioù qu’i sor lo non Vaticàn?

Quemeun-a: Sen-Vinsèn
Catégorì: Siantefeucco

Eun có, i vièi tèn, lo Vaticàn y ére lo non d’eun cretsòn dé Roma; i ché trovae a l’adret dou Tevere, fran dévàn lo Tsan dé Mars é a dretta dou Gianicolo.
Y ére eun cantòn maasàn é umido; y ae dé vacòlo qu’y impiéaon mae pé alé lerdzì lé béquionaye.
Eun dzor Agrippina y at tuta-che outor é y at deu-che: pérquè pa impiéì lo prumì rontset dou tsanté pé ieu fare eun bé djardén?
Quécca dé tèn apré l’ampéreur Nerone i ch’é fèi bâtì eun piquiout sirque mae pé loueu mémo. Poué y é lai qué lé prumì créquèn son ità martirizà (permì iour ncó l’apotre Piére, qu’y an-poue intérà bèle lai).
Peu tar lo cretsòn y é poué vignì eun simitire, tan pé lé payèn qué pé lé créquèn, tanque can Constantèn, trémì lo 326 é lo 333 apré Jèzù Cri, y at dounà l’odre dé apiatì lo sondzón dé la crétsonà é dé bâti-ye la prumire bazeleuca dédiaye a Sèn Piére.
Y é mae dé l’an 1870 qué lo Vaticàn y é vignù la rézidanse dou Sèn Pare; fat deure qué ou Moayèn Adzo lé Sèn Pare itaon ou palas dou Latràn, apré y an dépiasi-che a d’atre palas dé Roma comèn ou Quirinale, qué ou dzor dé ouèi y et la rézidanse dou prézidàn dé la répeblécca italièna.

français

D’où vient-il le nom Vatican ?

Vatican, dans l’antiquité, était le nom d’un col de Rome, qui s’élevait sur la rive droite du Tibre, en face du Champ de Mars et à droite du Janicule.
C’était un lieu malsain et humide, où il y avait des champs non cultivés qui se prêtaient bien au pâturage.
Ensuite Agrippina créa des jardins sur les premières pentes du col, alors que l’Empereur Néron y fit construire un petit cirque privé. Là furent exécutés les premiers martyres chrétiens (parmi lesquels l’apôtre Pierre, qui y fut aussi enseveli).
Le col devient donc un cimetière, payen et chrétien, jusqu’au moment où Costantin, entre 326 et 333 ap. J-C, en fit niveler le sommet et y construit la première basilique dédiée à Saint Pierre.
C’est seulement à partir de l’an 1870 que le Vatican est devenu la résidence du Pape : au Moyen Âge, en effet, il résidait dans le Palais du Latran, et ensuite il déplaça sa demeure dans d’autres palais romains, parmi lesquels le Quirinal, aujourd’hui demeure du Président de la République italienne.

Tiré de : www.focus.it, juin 2002

Annexe