Da ioù vegn ou noun Vaticàn ?

Quemeun-a: Yian-e
Catégorì: Siantefeucco

Vaticàn y éra ou noun d’un col dé Roumma, sou la dret dou Tevere, franc in fatcha a y ou Tchamp dé Mars é a dretta dou Gianicolo.
In prinsipe y éra un post malsanc é umédo : un pra sarvadjo, mocca boun por lardjè.
Corca tèins apreu Agrippina, dé sisse térrèn ou foun dou crestoùn, a féit fè dé béi djardìn.
Sempe lo ent’ou Vaticàn, l’émpéreur Nérón, pieu tart a féit fè un piquiot sirque privà, ioù y an istà massà i premé martire cristiòn, é tra iour avoi l’apotre Pière, qu’a istà intarrà prope lo.
A partì dé sé moumèn, sé pra et deven-ù eun sémétére : tan p’é cristiòn qué p’é pagòn, fin qué l’émpéreur Costantìn, ent’i an qué van dou 326 ou 333 apreu Jézù Cri, a don-à orde dé fé spian-è a sima dou crestoùn pé fèye construì a preméra bazilicca dé sen Pière.
Ora ou Vaticàn yi ista ou Papa. Ma a pa sémpe y istà paré : ou Moyèn Adjo ou Papa ou istava ent’ou palè dou Latràn, é pieu tart ent’é d’âtre eumportant palas dé Roumma, djeumme ou Quirinale, qu’eunqueu et a rézidensa dou prézidèn da répubblica italian-a.

Tiré de : www.focus.it, juin 2002

français

D’où vient-il le nom Vatican ?

Vatican, dans l’antiquité, était le nom d’un col de Rome, qui s’élevait sur la rive droite du Tibre, en face du Champ de Mars et à droite du Janicule.
C’était un lieu malsain et humide, où il y avait des champs non cultivés qui se prêtaient bien au pâturage.
Ensuite Agrippina créa des jardins sur les premières pentes du col, alors que l’Empereur Néron y fit construire un petit cirque privé. Là furent exécutés les premiers martyres chrétiens (parmi lesquels l’apôtre Pierre, qui y fut aussi enseveli).
Le col devient donc un cimetière, payen et chrétien, jusqu’au moment où Costantin, entre 326 et 333 ap. J-C, en fit niveler le sommet et y construit la première basilique dédiée à Saint Pierre.
C’est seulement à partir de l’an 1870 que le Vatican est devenu la résidence du Pape : au Moyen Âge, en effet, il résidait dans le Palais du Latran, et ensuite il déplaça sa demeure dans d’autres palais romains, parmi lesquels le Quirinal, aujourd’hui demeure du Président de la République italienne.

Tiré de : www.focus.it, juin 2002

Annexe