Tourna avouì mè

Le premier musical en patois

La Saison culturelle 2011/2012 met à l'affiche la première comédie musicale en patois, une
nouveauté absolue dans le panorama culturel valdôtain, avec Tourna avouì mè, qui verra sur scène les comédiens de la Fédérachon valdoténa di Téatro populéro et la chorale de Valgrisenche, avec la participation extraordinaire de Maura Susanna et de Ranzie Mensah.
Cette oeuvre, écrite par le dramaturge Benedetto Sicca et produite par l'Assessorat de l'éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d'Aoste, en collaboration avec la Fédérachón et la compagnie théâtrale Sinequanon d'Alessandra Celesia, mettra en valeur non seulement les talents locaux, mais aussi la langue ancestrale des Valdôtains, le patois.

En Vallée d'Aoste, nous travaillons actuellement afin de permettre au patois de devenir
véritablement le patrimoine de tous, l'idée étant de valoriser la langue de nos ancêtres :  d'une part, comme expression de nos racines et, d'autre part, comme vecteur d'intégration, ce qui devrait permettre également aux personnes qui ne sont pas d'origine valdôtaine de se reconnaître dans notre communauté et dans ses valeurs. Et c'est dans cet esprit qu'est née l'idée de réaliser cette comédie musicale, qui ne manquera pas de contribuer à projeter le patois vers l'avenir, en tant qu'expression d'ouverture culturelle.

Tourna avouì mè est donc l'une des nombreuses initiatives mises en oeuvre par l'Assessorat afin de promouvoir la « langue du coeur » des Valdôtains : le Concours Cerlogne ; les Journées de la Civilisation valdôtaine ; l'École populaire de patois ; le Festival des peuples minoritaires et la revue « La voix des peuples minoritaires » ; le Guichet linguistique ; l'aide au théâtre francoprovençal et le projet « Théâtre populaire » ; la collection de documentaires sur les minorités linguistiques « Des visages et des mots » ;  l'étude anthropologique « Les nouveaux patoisants » ; l'exposition « Les lieux du patois » ; la création d'audiolivres sur des thèmes liés à la civilisation valdôtaine ; la diffusion, dans les écoles valdôtaines du Dichonnéro di petsou patoésan (Dictionnaire du petit patoisant) ; le Projè Popón ; le premier roman-photo en patois, dapertotte - téatro dapertotte et aussi la messe en patois ; le projet de présentation à l'UNESCO d'une candidature, internationale et transfrontalière, en vue de la reconnaissance du patois comme patrimoine immatériel de
l'humanité ; l'insertion, au cours de 2012, de l'enseignement du patois dans les écoles valdôtaines, à titre expérimental et facultatif, pour parvenir, durant les années suivantes, à faire participer de plus en plus d'écoles à cette initiative.

Dans le cadre de sa politique de valorisation de toutes les initiatives qui sont l'expression de notre culture, l'Assessorat réserve une attention particulière au théâtre populaire, non seulement en apportant son soutien au Charaban, à la Fédérachon ou au « Printemps théâtral », mais également en parrainant des projets spécifiques - tels que les pièces écrites et mises en scène pour évoquer ces grandes figures que sont l'abbé Cerlogne et le chanoine Bréan, ou encore « La clé de la maison », expérience réussie de théâtre de rue - et maintenant une expérience nouvelle dans un genre encore inédit, la comédie musicale.
Le spectacle raconte l'histoire de quatre enfants qui grandissent dans un petit village du Val d'Aoste et dont les chemins se croisent et se séparent au fil des années. Le jeu et les difficultés alternent avec les moments de déception et d'espoir. Peut-être, à l'issue de leur parcours, ces enfants se retrouveront-ils, un peu plus vieux, dans une paisible Vallée d'Aoste...