La torta dé Pahque

Commune: Arnad
Catégorie: Recettes
Pour entendre l'audio vous avez besoin de Adobe Flash Player. Vous pouvez cliquer sur l'image 'Get Adobe Flash player' pour l'installer.
Get Adobe Flash player

Hen qué ié vat
Couedde en pocca dé totte lé calité d’erbe di pra :
erbacroué, grezeyón, erba boc, orquié, pariette, foye di Pahque, lavortén, sicoria (pocca perqué y et amaa).

en pieu sé pouyon euncó djouenté :
zoèye di lévre, sarve servadze, foye di violette, foye di frahté, pouente di lezerne, piote di tsét, joun-ale, in brondén dé sarve é in brondén dé romaén.

Fat qué né fise pieu ou mouén cheu èito pé na torta dé vouet porchón, vat én pocca a stim.
Apoué : faeunna dé méya, faeunna biantse, lahé, éve, ou, lar, salàm dé la tsér.

Comme sé fèi
Poulité totte lé erbe, lavé-le é tsapié-le pa tro fén ma pietó grosé é fàe-le couée ehtefaye, djeuhto htornouèye, avó dé lar tsapià fén ató la mézaleun-a ató la lama htsoudaye a la fianma.
A par, apresté in empaht - pé la cantità, régolé-se ató hella di erbe - fa qué fise pa tro ehpes, pietó quier, ató dé faeunna dé méya, dé faeunna biantse en cantità igala, na hcouéla dé lahé, d’éve é do ou tré ou.
Can lé erbe son preste, mehqué-le ensembio a l’empaht. Djouenté-ie dé lar tayà a toc ou, co mièi, dé « pancetta » qué y è pieu savorièye é dé salàm dé la tsér tayà a piquiode porchón. Salé comme on vout, atinchón a régué-se.
Beté lo tot dedeun na téretta é apoué ou for pé an cobbia d’oue ou tré ; sé y et ou for a bohc sé lése totta la nét ténque lo matén.
Ogne fameuye, apoué, y at en pocca lé sén cohténme : y é qui lo salàm é lo lar lo beutte couée entér dedeun l’empaht, y é qui ié beutte pa dé ou, y é qui lé erbe lé beutte creuvve é qui ié djouente dé rezeun sec é dé toquè dé pomma.
Hen qué y é cheur y é qué son totte boun-e !

Bon apétit é boun-a Pahque !

italiano

La tarte de Pâques

Ce qu’il faut se procurer

Cueillez les herbes suivantes :
« erbacroué », silène enflé, salsifis des prés, orties, sarriette commune, feuilles de primevères, houblon, pissenlit (un petit peu car il est amer)

En plus, vous pouvez encore ajouter :

scabieuse, sauge des prés, feuilles de pensées des Alpes, feuilles de fraises de bois, pointes de luzerne, « piote di tsét », oseille des prés, un rameau de sauge des prés et un rameau de romarin

Pour un gâteau de huit portions, calculez environ 600 grammes d’herbes.

Et encore : farine de maïs (300 grammes environs), farine de blé (300 ml environs), lait (300 grammes environs), eau (1 litre d’eau salée, comme pour cuire les pâtes), œufs (3 œufs), lard (un morceau) et saucissons (1 saucisson conservé sous-gras dans le « doill », un vase de terre cuite)


Préparation de la recette
Lavez les plantes et coupez-les en petits morceaux ; faites étuver légèrement les plantes avec un morceau de lard coupé finement avec un hachoir dont on a passé la lame à la flamme.
Préparez à part une pâte lisse et pas trop épaisse (si vous y enfoncez une cuillère elle ne doit pas tenir debout) – pour la quantité se régler sur celle des plantes – en amalgamant la farine de blé et de maïs, en partie égale, avec un bol de lait, de l’eau et deux ou trois œufs. Incorporez les plantes. Ajoutez ensuite du lard ou, encore mieux, de la « pancetta », qui est plus savoureuse, et le saucisson, coupés en gros morceaux. Ajoutez du sel, avec modération.

Mettez la pâte dans une tourtière et faites cuire au four pendant deux ou trois heures (à 180°). Si le four est à bois, laissez-y la tourtière pendant toute la nuit, jusqu’au lendemain matin.

Chaque famille a ses propres habitudes : il y a qui met dans la pâte le lard et le saucisson tout entier, qui ne met pas d’œuf, qui ajoute les plantes à la pâte sans les faire étuver avant, qui y ajoute des raisins secs et des morceaux de pomme.
Ce qui est sûr, c’est que toutes les recettes sont super !

Bon appétit et Joyeuse Pâques !

Jadis on consommait la tarte le matin de Pâques, encore tiède, avec du café long, fait à la casserole.

français

La tarte de Pâques

Ce qu’il faut se procurer

Cueillez les herbes suivantes :
« erbacroué », silène enflé, salsifis des prés, orties, sarriette commune, feuilles de primevères, houblon, pissenlit (un petit peu car il est amer)

En plus, vous pouvez encore ajouter :

scabieuse, sauge des prés, feuilles de pensées des Alpes, feuilles de fraises de bois, pointes de luzerne, « piote di tsét », oseille des prés, un rameau de sauge des prés et un rameau de romarin

Pour un gâteau de huit portions, calculez environ 600 grammes d’herbes.

Et encore : farine de maïs (300 grammes environs), farine de blé (300 ml environs), lait (300 grammes environs), eau (1 litre d’eau salée, comme pour cuire les pâtes), œufs (3 œufs), lard (un morceau) et saucissons (1 saucisson conservé sous-gras dans le « doill », un vase de terre cuite)


Préparation de la recette
Lavez les plantes et coupez-les en petits morceaux ; faites étuver légèrement les plantes avec un morceau de lard coupé finement avec un hachoir dont on a passé la lame à la flamme.
Préparez à part une pâte lisse et pas trop épaisse (si vous y enfoncez une cuillère elle ne doit pas tenir debout) – pour la quantité se régler sur celle des plantes – en amalgamant la farine de blé et de maïs, en partie égale, avec un bol de lait, de l’eau et deux ou trois œufs. Incorporez les plantes. Ajoutez ensuite du lard ou, encore mieux, de la « pancetta », qui est plus savoureuse, et le saucisson, coupés en gros morceaux. Ajoutez du sel, avec modération.

Mettez la pâte dans une tourtière et faites cuire au four pendant deux ou trois heures (à 180°). Si le four est à bois, laissez-y la tourtière pendant toute la nuit, jusqu’au lendemain matin.

Chaque famille a ses propres habitudes : il y a qui met dans la pâte le lard et le saucisson tout entier, qui ne met pas d’œuf, qui ajoute les plantes à la pâte sans les faire étuver avant, qui y ajoute des raisins secs et des morceaux de pomme.
Ce qui est sûr, c’est que toutes les recettes sont super !

Bon appétit et Joyeuse Pâques !

Jadis on consommait la tarte le matin de Pâques, encore tiède, avec du café long, fait à la casserole.

Annexes