L’oura é lou soulaill

Commune: Cogne
Catégorie: Contes pour enfants
Pour entendre l'audio vous avez besoin de Adobe Flash Player. Vous pouvez cliquer sur l'image 'Get Adobe Flash player' pour l'installer.
Get Adobe Flash player

L’oura é lou soulaill se bécachén, tsâqueun en setegnèn d’étre lou pi fô.
To d’én moumàn, l’en vu n’ommou que passave, tot envèatouillà dén sa mentélinna, é to de souite le do l’en combinò que sé que seusse ità bon a gavé-la-lé pe prémié seré itò lou pi fô.
Adòn l’oura ch’é betaye a soufié to sen que pouzé, méi pi soufiave pi l’ommou sarave sa mentélinna. A la fén l’oura l’a dèsedà de rénonché.
Adòn, lou soulaill l’a coumenchà a louire to sen que pouzé é apré tchica l’ommou sé co, pe la chaleu ch’é gavà la mentélinna.
A sé pouén l’oura l’a falù amettre que lou soulaill l’avé gângnà

Phèdre - La bise et le soleil

français

La bise et le soleil

La bise et le soleil se disputaient, chacun assurant qu'il était le plus fort.
Quand ils ont vu un voyageur qui s'avançait, enveloppé dans son manteau, ils sont tombés d'accord que celui qui arriverait le premier à le lui faire ôter serait regardé comme le plus fort. Alors, la bise s'est mise à souffler de toutes ses forces, mais plus elle soufflait, plus le voyageur serrait son manteau autour de lui. Finalement, elle renonça à le lui faire ôter. Alors, le soleil commença à briller et au bout d'un moment le voyageur, réchauffé, ôta son manteau. Ainsi, la bise dut reconnaître que le soleil était le plus fort.

Annexes