De iòou iàn lo non Vaticàn ?

Commune: Valgrisenche
Catégorie: Scientifique

Deun lo vioù tèn Vaticàn l’èi lo non d’eun tsantéi de Romma, su lo cotéi drette dou Tevere, fran eun fase dou Tsan de Mâse, a drèite dou Gianicolo.
L’èit eun poste umiddo é mâsàn, iòou y èi to de vaco maque bon pe alléi eun tsan. Apréi tchéica, Agrippina l’a fa féye de dzèn jardèn su le premiéye pènte de si groou tsantéi é l’ampéreur Nérón, llu, s’è fa féye eun petchoou sirque privà. Fran léi, sont issà tchouette le premiéi martire cretchèn é, euntre leue, euncó sèn Pièe, que l’eut issà euntèrà fran léi.
Dèi adón salla créisa l’eut issée eun semechéro payèn é cretchèn canque can l’ampéreur Costanteun, deun le-z-àn que van dou 326 (tréi sèn veuntechouéi) ou 333 (tréi sèn trèntetréi) apréi Jézù Cri, l’a fa anivèléi lo sondzón é l’a bâtì la premiéye bazeleucca dediée a sèn Pièe.
L’eu maque a comènchéi de l’an 1870 que lo Vaticàn l’eu vegnù la rezidanse dou Sèn Péye perqué fa déye que ou Mouayèn-Adzo, lo Sèn Péye reustaa ou palé dou Latéràn é apréi euncó deun eun mouéi d’atre palé de Romma, comme lo Quirinale, iòou ou dzôr de vouéi reuste lo prézidàn de la repebleucca italiéna.

français

D’où vient-il le nom Vatican ?

Vatican, dans l’antiquité, était le nom d’un col de Rome, qui s’élevait sur la rive droite du Tibre, en face du Champ de Mars et à droite du Janicule.
C’était un lieu malsain et humide, où il y avait des champs non cultivés qui se prêtaient bien au pâturage.
Ensuite Agrippina créa des jardins sur les premières pentes du col, alors que l’Empereur Néron y fit construire un petit cirque privé. Là furent exécutés les premiers martyres chrétiens (parmi lesquels l’apôtre Pierre, qui y fut aussi enseveli).
Le col devient donc un cimetière, payen et chrétien, jusqu’au moment où Costantin, entre 326 et 333 ap. J-C, en fit niveler le sommet et y construit la première basilique dédiée à Saint Pierre.
C’est seulement à partir de l’an 1870 que le Vatican est devenu la résidence du Pape : au Moyen Âge, en effet, il résidait dans le Palais du Latran, et ensuite il déplaça sa demeure dans d’autres palais romains, parmi lesquels le Quirinal, aujourd’hui demeure du Président de la République italienne.

Tiré de : www.focus.it, juin 2002

Annexes