Dé ou cou vièn lo non Vaticàn ?

Commune: Montjovet
Catégorie: Scientifique

Un coou ire, lo Vaticàn ire lo non dé un cretchón dé Roma, qué ché trouae désù la riva dretta dou Tevere, fran davàn lo Tchan dé Mars é a dretta dou Gianicolo.
Ou ire un poht malsàn é umiddo, ou y iron dé tchan vaco qué ché prehtaon bièn pé lardjéi vatche.
Apréi, Agrippina l’a fet dé djardìn désù li preméire piantche da créhta é co l’impératour Nérón l’a fet bahtì un piquiò tchirco privà. Proppe la l’an ihtà amasà li preméi martir crihquiàn (intre lour co l’apotre Pière l’at ihtà intérà fran la).
Dé adón lo cretchón a l’ét vignì un sumitire pé lé mé crihquiàn é lé crihquiàn, tanque can Costantìn, a partì dou 326 tanque ou 333 apréi Jézù Cri, l’at dounà odre dé fare ahpianéi lo sondjón dou col é l’a fet bahtì la preméira iguije dédià a sén Pière.
A l’ét mae a partì dou 1870 qué lo Vaticàn a l’ét la rézidénsa dou sén Pare : ou Mouayèn Adjo ou ihtae ou palas dou Latéràn, apréi l’at trama-che didèn d’atre palas romàn, comme sout dou Quirinale, ou qué orra ou ihte lo prézidàn da répûblica.

Tiré de : www.focus.it, jouin 2002

français

D’où vient-il le nom Vatican ?

Vatican, dans l’antiquité, était le nom d’un col de Rome, qui s’élevait sur la rive droite du Tibre, en face du Champ de Mars et à droite du Janicule.
C’était un lieu malsain et humide, où il y avait des champs non cultivés qui se prêtaient bien au pâturage.
Ensuite Agrippina créa des jardins sur les premières pentes du col, alors que l’Empereur Néron y fit construire un petit cirque privé. Là furent exécutés les premiers martyres chrétiens (parmi lesquels l’apôtre Pierre, qui y fut aussi enseveli).
Le col devient donc un cimetière, payen et chrétien, jusqu’au moment où Costantin, entre 326 et 333 ap. J-C, en fit niveler le sommet et y construit la première basilique dédiée à Saint Pierre.
C’est seulement à partir de l’an 1870 que le Vatican est devenu la résidence du Pape : au Moyen Âge, en effet, il résidait dans le Palais du Latran, et ensuite il déplaça sa demeure dans d’autres palais romains, parmi lesquels le Quirinal, aujourd’hui demeure du Président de la République italienne.

Tiré de : www.focus.it, juin 2002

Annexes