Nouveau chapitre du Manuel du bon usage du patois

19 novembre 2014

 

Vous est-il arrivé, alors que vous souhaitiez acheter quelques produits alimentaires, de vouloir vous adresser au commerçant en francoprovençal, pour le plaisir de mettre en pratique ce que vous avez appris aux cours de patois ? Et, dans la boutique où vous allez d'ordinaire et où vous avez l'habitude de parler patois avec le commerçant, ne vous est-il jamais arrivé, un jour où vous aviez besoin d'un outil, de ne plus vous souvenir du nom de celui-ci dans votre langue maternelle et de vous résoudre à utiliser une expression italienne ou française ? N'auriez-vous pas aimé aussi en savoir plus sur cet ancien remède utilisé et expliqué en détail par la dame patoisante que l'herboriste a servie juste avant vous ? Vous aimeriez tester votre maîtrise du francoprovençal lorsque vous entrez dans une parfumerie ou une boutique d'artisanat, ou que vous parlez aussi bien d'habillement que d'horlogerie, de jouets, de journaux, de chaussures, de médicaments, de fleurs et de plantes ou de CD et d'instruments de musique ?

Réalisé par le guichet linguistique du francoprovençal, le nouveau chapitre du Manuel du bon usage du patois, intitulé « Acheter », répondra aux multiples questions que certains d'entre vous se sont sans doute posées au moment d'acheter quelque chose.

Après les trois premiers chapitres « Numéros, poids, mesures, couleurs », « Le temps » et « Faire connaissance et se rencontrer », rédigés à partir de la variante francoprovençale de la ville d'Aoste, le chapitre « Acheter » s'ouvre à la diversité et propose la variante linguistique d'Aymavilles.

Et maintenant, il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter bonne lecture !