Le Charaban - Théâtre populaire en patois

Le Charaban est une compagnie théâtrale amateuriale qui s'exprime en langue francoprovençale. La compagnie est née à Aoste en 1958 d'après une intuition du Comité des Traditions Valdôtaines (CTV), immédiatement reprise par René Willien qui, jusqu'à sa mort survenue en 1979, a été son principal animateur.

La compagnie n'est pas née avec le seul objectif d'amuser son public avec des pièces marrantes, mais également dans le but de le sensibiliser à la nécessité de sauvegarder le patois, à l'époque mis en discussion par de nouveaux styles de vie, très modernes, en l'invitant à parler patois et à  transmettre la langue du cœur aux générations futures.

Le succès, inattendu la première soirée, a accompagné le Charaban tout au long de ces années et lui a permis de célébrer, en excellente santé, son 50 e anniversaire.

Même si les représentations théâtrales ne se déroulent plus dans une petite salle de théâtre mais dans le plus grand théâtre de la ville, le « Théâtre Giacosa » et sur la longueur d'une semaine, le Charaban continue de faire salle comble, comme le démontre la « chasse » aux billets, qui fait partie elle aussi du spectacle et est attendue avec impatience par les amateurs.

Les comédies portées sur scène pendant ce demi-siècle de vie ont raconté, de façon ironique et satirique, la vie familiale et sociale, les coutumes et les phénomènes politiques valdôtains, en tâchant d'aller de pair avec une société qui évoluait et qu'elles ont documentée avec attention.

http://www.locharaban.it/

Annexes

  • Naissance du Charaban

    Brins d'histoire du théâtre populaire valdôtain - Lettre de présentation du premier livre de théâtre valdôtain écrite par René Willien et Pierre Vietti - Version en langue francoprovençale

    Document pdf (181 KByte)