Jérusel Armandine

JÉRUSEL Armandine
Aymavilles 1904 - Aoste 1991

Armandine fut d'abord institutrice à Vieyes pendant les années 25-26. Durant cette période elle continua à enseigner le français bien qu'il fut interdit.
Elle fut ensuite employée dans un bureau public, puis secrétaire active et très disponible du « Comité des Traditions Valdôtaines ».
Son esprit demeura jeune, jovial et ouvert jusqu'à sa mort.
Elle nous laisse quatre recueils de poésies en patois et en français. Des portraits ironiques de personnages de chez nous, des tableaux de la vie rurale et des sentiments les plus intimes et les plus délicats qui accompa¬gnent, dans le bonheur ou dans la tristesse, toute la vie de l'homme : voilà les contenus de sa poésie.

Annexes

  • Monde blanc

    Versions en langue francoprovençale, en langue française et en langue italienne

    Document pdf (185 KByte)