Gorris Vincent

GORRIS Vincent
Saint-Vincent 1895-1955

Peintre, passionné de lecture, surtout des auteurs français et valdôtains, il cachait cependant sa valeur intellectuelle sous des formes ancestrales de modestie et de simplicité.

Ses correspondances dans les journaux portaient l'empreinte d'un style original et aussi ses impressions étaient toutes personnelles.

Connu aussi souvent par les surnoms Gévé, Bric, Briquet, il nous laisse le recueil « Le notre clliotse » qui parle de Saint-Vincent et de ses hameaux.

Vincent Gorris était un homme cultivé, au caractère volontaire ; il était, en même temps, un homme simple, honnête et de grand bon sens. Ancien combattant de la Grande guerre, il était animé d'un amour inconditionné pour la Grande et la Petite Patrie. Il fut vice-président de la Ligue valdôtaine, aussi bien que l'un des premiers membres fondateurs de l'Union valdôtaine et du premier Conseil de la Vallée d'Aoste. Il fut élu assesseur régional à l'instruction publique de 1946 à 1948 et sénateur de la République italienne de 1948 à 1952 1.

1tiré de : Le Pays d'Aoste, 1955 et des informations fournies par sa fille Vincenzina Gorris.

Annexes

  • Oratoires - Croix

    Versions en langue francoprovençale, en langue française et en langue italienne

    Document pdf (177 KByte)