Abbé Henri Joseph Marie

Abbé HENRY Joseph Marie
Courmayeur 1870-Valpelline 1947

L'abbé Henry était l'image vivante de la vieille Vallée d'Aoste : il ne parlait et ne savait d'autres langues que le français, le patois et le latin. Il résumait, à lui seul, l'esprit et l'intelligence de ses grands compatriotes : il fut d'abord pauvre comme Cerlogne, puis alpiniste-écrivain comme Gorret, et enfin historien comme Monseigneur Duc.1

1D'après L'Union Valdôtaine, 30/11/1947

Poésie »

L'abbé Henry était l'image vivante de la vieille Vallée d'Aoste : il ne parlait et ne savait d'autres langues que le français, le patois et le latin.

Théâtre »

Il fut d'abord pauvre comme Cerlogne, puis alpiniste-écrivain comme Gorret, et enfin historien comme Monseigneur Duc